Contact

Erreur : org.codehaus.xfire.XFireRuntimeException: Could not invoke service.. Nested exception is org.codehaus.xfire.fault.XFireFault: Server returned error code = 301 for URI : http://ori-oai-vocabulary.univ-rennes1.fr/vocabulary/xfire/OriVocabularyService. Check server logs for detailsErreur : javax.naming.CommunicationException: simple bind failed: ldap.univ-rennes1.fr:636 [Root exception is javax.net.ssl.SSLException: java.lang.RuntimeException: Could not generate DH keypair]

Depuis mon DEA, réalisé en 1995 à Montpellier, mon parcours de recherche s'est toujours focalisé sur la compréhension des principales étapes de la différenciation des lymphocytes B matures normaux et sur la physiopathologie des néoplasies correspondantes. J'ai ainsi tout d'abord travaillé pendant une dizaine d'année, en thèse d'université puis comme CR2, au sein de l'unité INSERM U475 dirigée par Bernard Klein sur le modèle du myélome multiple, qui correspond à l'immortalisation dans la moelle osseuse d'un clone de cellules plasmocytaires. Je participais également, en tant qu'interne des hopitaux en biologie puis au travers d'un contrat d'interface, à l'activité de l'Unité de Thérapie Cellulaire de Montpellier où j'ai pu développer des programmes d'immunothérapie du myélome.
Arrivée sur Rennes en octobre 2003 en tant que MCU-PH en Immunologie, j'ai pris la tête d'une équipe de recherche intitulée MILYB (Microenvironnement et Lymphoproliférations B) qui a rapidement évolué pour devenir, en janvier 2008, l'unité INSERM U917. La conjonction locale d'une équipe clinique et de compétences biologiques tout à fait uniques nous a conduit à nous intéresser aux lymphomes B, et en particulier à l'un des plus fréquents d'entre eux, le lymphome folliculaire. Je dirige par ailleurs, en tant que PU-PH en Immunologie, le Service d'Immunologie, Thérapie Cellulaire et Hématopoïèse (ITeCH) du CHU de Rennes. Au sein de ce service, une UF mixte avec l'EFS, le SITI, est spécifiquement dédiée à la recherche clinique en partenariat étroit avec l'U917. Cette relation privilégiée entre notre unité de recherche, le CHU et l'EFS me permettent de développer des programmes de recherche d'amont, sur le microenvironnement cellulaire et moléculaire des lymphomes B, et des programmes de recherche translationnelle concernant notamment l'utilisation clinique des cellules souches mésenchymateuses.